CONSOMMONS LE MADE IN CAMEROUN : LA LOCALITE DE YABASSI SERT DU SAUCISSON DE POISSON

Cette initiative de Astrid Ide Nfongmo Ndangang, ingénieure de conception en transformation et contrôle qualité des produits halieutiques vient offrir une nouvelle expérience alimentaire aux consommateurs et de l’emploi aux jeunes.

Cette trouvaille produite sous le nom de «  saucissonYeulah », qui signifie « saucisson de chez nous » dans une langue du Nkam, région du Littoral date de mars 2019. Pour produire cette baguette, Astrid Ide NfongmoNdangang utilise les poissons d’eau douce : le Tilapia et le Kanga. Concernant les poissons à écailles, elle utilise le clarias et le mâchoiron. Les principaux ingrédients du « saucissonYeulah » sont  le poisson, du piment et de l’ail. La jeune entrepreneure, conditionne cet aliment en deux formats à savoir : 200 et 450 grammes. Vendu respectivement à 1 500 et 3 500 F CFA. Abordable nous direz-vous !

Astrid Ide NfongmoNdangang a eu l’idée de faire du saucisson au poisson afin de briser les barrières de consommation. « Le poisson étant un produit sans frontière et consommé par toutes les populations sans limite religieuse ni culturelle avec toute sa richesse nutritionnelle, en protéines et exceptionnellement en acides gras essentiel  tels que les omégas 3 et 6 sans toutefois oublier sa richesse en fibre, nous avons voulu le conditionner de façon à le manger sur le moyen terme  », explique cette dernière.

Astrid Ide Nfongmo Ndangang fait travailler avec cinq personnes pour la production de ce saucisson. Elle manque cruellement d’un soutien financier qui lui permettrait d’augmenter sa production, et sa rentabilité.

Croissances Magazine

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire